Accueil

samedi 3 novembre 2007

Une histoire de gènes

babole

"Un bon dessin vaut souvent mieux qu'une longue explication !" Tu as bien raison, Céno. Merci :-)

flèche Haut de page

vendredi 26 octobre 2007

Dans la vie comme au boulot ?

C’est Peggy qui m’a inspirée ce billet. Elle est au chômage et au cours d’un entretien, un recruteur lui a affirmé assez catégoriquement "qu'une personne se comportait de la même façon dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle." Peggy a essayé de le convaincre du contraire, en lui apportant des exemples personnels : "un mari bordélique à la maison mais très organisé au travail, des collègues sérieux au bureau mais qui se lâchent lors de séminaires, etc.". Mais le recruteur n’en démordait pas. Selon lui, on est dans la vie comme au boulot !

Lire la suite -->

flèche Haut de page

samedi 22 septembre 2007

Doubler par un homme (ou par une femme)

C'est Michèle qui m'a avouée avoir connu trois fois le cas dans sa carrière. "Après avoir mis beaucoup d’énergie pour me créer une place et une notoriété dans un poste difficile, je me retrouvais doublée par un homme qui ramassait les lauriers et ma promotion."

Lire la suite -->

flèche Haut de page

vendredi 31 août 2007

Do you speak aussi english au travail ?

Mon team leader, il ne peut rien faire sans son coach. Il travaille dans une business unit, dépend d’un manager qu’il appelle boss, avec qui me dit-il, aucun deal n’est possible. Impossible par exemple de faire un break ou de venir en casual wear. Pas cool tout ça.
Il prétend que dans son open space, il ne côtoie que des has been qui s'emmêlent dans les best practices. En plus, ils ne sont même pas capables de faire des slides ! Quant à relever des challenges… Pfff, à part remplir leur time sheet ! Mon team leader rêve pourtant d’un vrai rapport win-win avec son équipe. Mais il dit qu'il a affaire à trop de looser. Et le pire, c'est qu’aucun d’eux ne parle… l’anglais ! Shit !

flèche Haut de page

samedi 25 août 2007

Demain je donne ma dém !

Le blues de la rentrée, un chef trop tatillon, un ras-le-bol de la boîte, et hop, il vous prend comme une furieuse envie de lancer votre démission à la figure de votre supérieur. Stooop ! Ne donnez jamais votre dém sur un coup de tête. Pourquoi ?

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur maviepro.fr, le rendez-vous des femmes actives

flèche Haut de page

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >


Accueil   Lundi 20 Novembre 2017