Alors contrairement à tant de blogs qui passent le cap des 12 mois en affichant une panoplie de chiffres (nombre de billets écrits depuis l’origine, de commentaires, progression des visiteurs, etc.), je préfère vous faire partager toutes les petites phrases ou les petites interrogations que l’on m’a dites ou posées depuis la création de ce blog. Et certaines sont vraiment… surprenantes. Vous êtes prêts ?

  • La question la plus fréquente : « mais comment tu fais ?! Ca doit te prendre un temps fou de bloguer, non ? » Curieux… Les gens qui ont une passion pour le sport, le dessin, le jardinage et j'en passe, on ne leur pose pas ce genre de question. Pour tout vous avouer, ce n’est pas le fait d’écrire sur mon blog qui me prend du temps, mais de découvrir, lire et de laisser des commentaires sur d’autres blogs. Mais c'est un temps qui n'est jamais perdu, croyez-moi.
  • La plus intéressée : « mais qu’est-ce que ça te rapporte – ou sert - de bloguer ? ». Rien du tout, du moment que ça sert aux autres.
  • La plus déconcertante : « tu veux aider tout le monde. Mais toi qui t’aide toi ? » Oui, c’est vrai ça à la fin... Qui ?!
  • La plus étonnante : « tu n’as pas peur avec tous ces gens qui t'écrivent, ces inconnus... ? » Oui parce que vous comprenez, vous qui postez des commentaires sur mon blog, qui m’envoyez des mails ou qui me lisez tout simplement, des fois qu’il vous prenait l’envie de… comment dire… un peu comme dans la chauve-souris enragée, le sketch de Bigard...
  • La plus mesquine : « je ne te savais pas aussi intelligente ! » C’est sûr, je dois en surprendre plus d’un(e)…
  • La plus émouvante : « de savoir que vous m’avez lue et répondue me réconforte tellement… » Avec ce blog, j’ai recueilli de bien belles marques d’amitié et d'affection.
  • La plus encourageante : « ça va forcément déboucher sur quelque chose ! ». Si c'est le cas, vous serez les premiers avertis.
  • La plus solidaire : « alors vous aussi, vous êtes dans le don ? » (sans commentaire).
  • La plus psy : « tu cherches peut-être à combler un vide ». Oups, il doit être immense alors...
  • La plus inquiétante : « et tu vas tenir longtemps comme ça ? » Aussi longtemps que j’ai la flamme. Mais rassurez-vous, pour l’instant, la mèche est plutôt longue.
  • La donnant-donnant : « j’ai mis ton blog dans ma blogliste, tu peux glisser le mien dans la tienne ? » Sophie Ménart a écrit un excellent billet sur ce sujet que je partage tout à fait. Je vous y renvoie pour connaître ma réponse.
  • La plus admirative : « wouahw, tu es une blogueuse influente ! » Si quelqu’un pouvait juste m’expliquer ce que cela veut dire exactement... Merci !

Voilà. Amusant, non ? Au fait, si vous avez d’autres questions à me poser, c’est le moment… :-)